Vers le Peer-to-Peer légal ?

La société des auteurs et interprètes d’enregistrements sonores canadiens (la S.A.C.) a lancé récemment un appel, passé quasi inaperçu dans nos médias, en faveur d’une légalisation du P2P par la mise en place d’une « monétisation des partages de fichiers musicaux numériques ».

Pour les personnes qui connaissent bien le sujet, cela s’apparente à la proposition faite en France de « licence globale »… Et puisque c’est également d’actualité, sachez qu’au final la France vient de prendre une direction totalement opposée et, depuis quelques jours, comme le titrait zdnet.fr, la Cnil vient de donner son feu vert à la traque des internautes sur les réseaux P2P en France (à suivre de près!).

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse; en bref, le principe de la proposition en question, serait de légaliser les échanges, entre les particuliers, de fichiers numériques soumis au droit d’auteur en contrepartie d’un système de forfait (d’environ 5 $ canadien, donc 3.39 € /mois) que paierait les abonnés résidentiels au net canadien…

Ya de l’idée non?

 Poursuivre la lecture

« Réseaux sociaux : quand les utilisateurs s’en fichent »

« Suite à un atelier consacré, cet été [2007], aux risques et enjeux en matière de sécurité des MySpace, Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux, l’Enisa [European Network and Information Security Agency] vient de publier la liste des risques qu’elle a identifiés, et des bonne pratiques qu’elle recommande. Une lecture des plus instructives alors que la polémique au sujet de l’exploitation commerciale des données personnelles par Facebook enflamme et les médias et la blogosphère…»

Ce compte rendu de l’Enisa  qui est donc l’agence chargée de la sécurité informatique pour le compte de l’Union européenne, traduit et publié par InternetActu, est particulièrement si vous vous intéressez aux réseaux sociaux et à la vie privée dans le contexte numérique

Réseaux sociaux : quand les utilisateurs s’en fichent

Vidéo en ligne : l’explosion du marché

L’accélération de l’équipement en haut débit aux Etats-Unis et l’essor incroyable des sites de partage vidéo ont rendu la vidéo en ligne incontournable. Désormais consommé par la majorité des internautes Outre-Atlantique, ce type de contenus tire également son succès de son appropriation par la frange la plus active des internautes, celle des jeunes, qui non seulement consomment la vidéo mais la produisent et la propagent.

Quels sont les genres les plus regardés ? Quels sont les comportements des différentes catégories de population vis à vis de la vidéo sur Internet ? Quels sont les sites qui tirent leur épingle du jeu ? Et la pub, dans tout ça ?

Pew Internet & American Life Project s’est penché sur ces questions dans une étude approfondie dont le Journal du Net nous livre les principaux enseignements.
Publié sur le Le Journal du Net le 14 août 2007.

 Poursuivre la lecture

MySpace c’est moche!

C’est fou de voir à quel point le succès de sites comme MySpace.com est inquiétant…mais passons, c’est temporaire.
Mais en plus de drainer des millions de visiteurs, ce système pousse les gens à supporter des pages qui sont généralement très « lourdes », moches, surchargées, bref bien peu pratiques…
A coté de ce qui se fait aujourd’hui, d’un point de vue esthétique et ergonomique, il faut bien avouer que MySpace, c’est pas trop ça…

Alors plutôt que de continuer dans ce sens, utilisateurs et artistes de MySpace, faites un effort pour présenter un joli web! (…ou quitter MySpace et créer un site à votre image).

 Poursuivre la lecture