« Sur Good Move, le politique a manqué de courage et capitulé trop vite » – La Libre