Bruxelles à vélo – Vignette #1

Avenue Louise (rue cyclable). Deux policiers à vélo arrêtent un cycliste pour un motif que j’ignore. Peut-être roulait-il trop près des portières de voitures? Je continue mon chemin, le taxi devant moi accélère, il roule à plus de 30 km/h, c’est certain. Dépasse un cycliste en le frôlant, puis un second. À proximité de la rue de la Concorde, il doit ralentir, file d’autos. Il aura commis plusieurs infractions graves et mis en danger plusieurs personnes. Sans s’en rendre compte, fort probablement.

Petit rappel : la rue cyclable est limitée à 30 km/h ; le cycliste y est prioritaire ; les voitures ne peuvent pas dépasser les cyclistes. Même sans ce statut de rue cyclable, cette rue à une bande (si on ne compte pas les parkings), en sens unique, ne permet pas à un automobiliste de dépasser un cycliste sans danger (autrement dit, en respectant le code de la route). Le cycliste lui-même se doit de rouler à 1 m de distance des portières, l’automobiliste doit au moins laisser cette même distance entre lui et le vélo. Pourtant, tous les jours, voitures, camionnettes et taxis – des professionnels dont c’est le métier de conduire nuit et jour – dépassent les vélos dans cette situation, dans cette rue cyclable et ailleurs, sans mesurer le danger qu’ils occasionnent (et généralement en toute impunité).

 

lacking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *