‘Les personnes qui mettent les autres en prison sont complices de la violence qui se reproduit’ selon Edouard Louis – RTBF Actus

link

Edouard Louis est persuadé que la violence est une responsabilité sociétale, et qu’il est nécessaire d’analyser son fonctionnement pour l’éradiquer à la source : « Le fait de mettre des gens en prison n’a jamais arrêté la violence. Au contraire, les personnes qui appliquent ça sont complices de la violence qui se reproduit. Et il faut aller la chercher de manière plus profonde, car si on n’essaye pas de comprendre cette violence, alors on la laissera se reproduire. Je crois que la violence elle est produite par des structures de masculinité, de classe sociale, de famille, de vie conjugale, d’expériences personnelles. Je ne crois pas en la responsabilité individuelle. Une fois qu’on arrête un individu qui a commis une violence, qui est grave, qui est insupportable, on n’a pas arrêté les causes qui la produisent. On nous fait croire que quand on essaie de comprendre la violence on l’amenuise. C’est le contraire : la plus grande agression qu’on puisse commettre à l’égard de la violence, c’est de la comprendre ».

Permalien

A lire sur : Read More

Mot(s)-clé(s) : prison, société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment