« Le piratage c’est super, la musique doit être partagée! »

Pendant ce temps-là, et qu’en France on s’apprête à  mettre en place des lois répressives contre les internautes, on a quand même une artiste, Joss Stone, qui, lorsqu’on lui demande ce qu’elle pense du piratage répond:

Je trouve ça génial (…). Oui j’aime ça. Je trouve ça super et je vais vous dire pourquoi. La musique doit être partagée […]. La seule chose que je n’aime pas dans le milieu de la musique, c’est tout le business qui va avec. Maintenant, si la musique est libre, il n’y a plus de business et il ne reste plus que la musique. Donc, oui, j’aime ça, je trouve qu’on doit la partagée.

Si des gens paient, c’est parfait, c’est vraiment chouette, mais s’ils la copie et la partage avec leurs amis, je m’en fout. Ce n’est pas mon problème de savoir comment on écoute ma musique tant qu’on l’écoute. Tant qu’on vient à mes concerts et qu’on passe un moment génial en écoutant le live, c’est cool. Donc je ne m’en préoccupe pas. Je suis heureuse quand on écoute [mes chansons]!

Tout comme dans mon précédent billet, relevons qu’elle n’est pas la seule à avoir cette attitude et  qu’en même temps, plusieurs études vont jusqu’à montrer que le « piratage » peut bénéficier aux artistes directement.

Sources:

Qui vole qui ?

Nos artistes sont « inquiets, très inquiets ».

Pitié, « ne pillez pas nos oeuvres ! » Tel est le cri de détresse lancé par les 52 artistes signataires de l’appel contre le « piratage » sur le net et qui par cette occasion affirment leur soutient à la future loi française « Hadopi », rebaptisée “Loi Création et Internet”, qui prévoit un filtrage du net, une surveillance généralisée des internautes et une « riposte graduée » pour ceux qui oseraient encore télécharger de la musique illégalement.

Ils nous lancent aussi un « ne soyons pas hypocrites ».  Mais qui est hypocrite dans l’histoire? Cet internaute que l’on accuse de « piraterie » quand il veut écouter un morceau? Cet artiste trop vite convaincu d’avoir un manque à gagner et d’être « pillé » par ce même internaute? Ces vieilles majors qui sont dépassées et qui veulent défendre leur business en appliquant leurs anciennes méthodes ? Ou bien encore le politique qui n’ose pas ouvrir de véritable débat démocratique sur le sujet et entamer des réforme dans le respect et l’intérêt de ses citoyens, de la diversité culturelle, de l’accès à la culture et au savoir ?

 Poursuivre la lecture